Cahiers internationaux de sociologie

De Medici.

Secrétariat de rédaction
Contact : Mme Blanchard Christine
Téléphone : 01 49 54 25 54
Site web de la revue
Cahiers internationaux de sociologie
Retour à l'annuaire des revues

     

Le premier volume des Cahiers internationaux de sociologie parut à l’automne 1946 ; fondée par Georges Gurvitch, la revue est alors la seule à prendre en charge une sociologie française renaissante après les années de guerre. Dans le volume inaugural, Gurvitch précise sa conception de la « vocation actuelle de la sociologie ». La dimension internationale est soulignée dès l’origine, de même que l’exigence de favoriser l’étude de la « société présente » et de créer de nouveaux instruments de recherche. C’est en ce sens que l’insistance est portée sur la nécessaire relation d’échange entre disciplines des sciences sociales et humaines, sur l’ouverture de passerelles disciplinaires.

Informations bibliographiques :

  • Date de création : 1946
  • Périodicité :
  • Langue(s) :

Français

  • Supports : papier et électronique
  • Identifiant(s) :
    • ISSN (version papier) : 0008-0276


Ligne éditoriale (extrait du site) : Le premier volume des Cahiers internationaux de sociologie parut à l’automne 1946 ; fondée par Georges Gurvitch, la revue est alors la seule à prendre en charge une sociologie française renaissante après les années de guerre. Dans le volume inaugural, Gurvitch précise sa conception de la « vocation actuelle de la sociologie ». La dimension internationale est soulignée dès l’origine, de même que l’exigence de favoriser l’étude de la « société présente » et de créer de nouveaux instruments de recherche. C’est en ce sens que l’insistance est portée sur la nécessaire relation d’échange entre disciplines des sciences sociales et humaines, sur l’ouverture de passerelles disciplinaires.

Depuis 1954, les Cahiers sont publiés par les Presses Universitaires de France, sous le patronage de l’École des hautes études en sciences sociales, accordé dès l’origine, et avec le soutien et le concours du Centre national de la recherche scientifique. Georges Gurvitch les a dirigés jusqu’en 1965, et Georges Balandier depuis cette date, rejoint par Michel Wieviorka en 1991. La revue a élargi son audience en considérant la grande transformation des sociétés et des cultures, en contribuant à la diversification des moyens d’expression ouverts aux nouvelles générations de sociologues. L’idée de consacrer, avec une certaine fréquence, des volumes spéciaux à des thèmes en débat et à des questions d’actualité a été retenue, ce qui a permis de multiplier les confrontations, de mette en rapport des orientations théoriques et des méthodologies différentes.

Les Cahiers ont non seulement maintenu une action de service, à la disposition de tous les chercheurs en sciences sociales, ils ont toujours été actifs dans le cours des études nouvelles. À cette fin, les collaborations s’effectuent avec la plus large ouverture, sans appropriation de la revue par un groupe ou un réseau. [Voir le volume du Cinquantenaire, « Les commencements des Cahiers », 101, juillet-décembre 1996]

Le comité de rédaction
  • Directeur(s) :
  • Rédacteur(s) en chef : et M. Balandier Georges
  • Secrétaire(s) de rédaction : Mme Blanchard Christine
  • Éditeur :

Partenaires :


Liens utiles :

Outils personnels
Présentation du réseau
Répertoire des revues