Statuts du réseau Médici

De Medici.

Les présents statuts définissent les règles de fonctionnement du réseau Médici, réseau interdisciplinaire et interorganismes des métiers de l’édition scientifique publique (version du 21 mars 2014).

Membres du comité de pilotage ayant participé à leur élaboration

  • Micaël Allainguillaume
  • Thierry Daunois
  • Virginia Frey
  • Anne-Solweig Gremillet
  • Carole Le Cloïerec
  • Caroline Martin
  • Denise Pierrot
  • Clotilde Roussel
  • Olivier Vallade

Texte des statuts

Article 1. Objet et missions

Médici, réseau interdisciplinaire et interorganismes des métiers de l'édition scientifique publique, a vocation à réunir la communauté francophone des professionnels de l’édition scientifique publique.

On entend par « édition scientifique publique » le travail d’édition revu par les pairs effectué, pour tout ou partie, dans le cadre d'un établissement de recherche ou d'enseignement supérieur public.

Le réseau repose sur :

  • un ancrage pluridisciplinaire et multiorganismes ;
  • un regard axé sur l’édition publique scientifique dans sa composante « métiers » ;
  • une approche comparative des expériences ;
  • un rayonnement national à vocation européenne.

Ses principales missions consistent à :

  1. susciter l'échange d'informations entre collègues travaillant sur les mêmes métiers ;
  2. identifier, transmettre, faire évoluer les connaissances, les savoir-faire, les règles et les techniques spécifiques à l’édition scientifique ;
  3. contribuer à la connaissance et à la reconnaissance des métiers de l'édition scientifique publique et accompagner l'évolution technologique des métiers de l'édition ;
  4. identifier et organiser ou accompagner la mise en place des actions de formation structurantes pour la profession.

Les moyens mis en œuvre pour déployer ces missions sont décrits dans les articles suivants.

Article 2. Membres

Peuvent être membres du réseau toutes les personnes physiques impliquées dans un dispositif éditorial scientifique public.

Une personne devient membre dès l'instant où elle demande son inscription sur la liste de diffusion du réseau. L’appartenance au réseau est un acte volontaire et individuel.

Il est possible de rejoindre le réseau en contactant l’un des membres du comité de pilotage via les adresses figurant sur le Wiki.

La radiation intervient dans deux cas :

  • par volontariat, par la désinscription de cette liste ;
  • par décision du comité de pilotage, si un membre ne respecte pas tout ou partie des règles propres au fonctionnement et principes fondateurs du réseau.

Membres permanents

Sont membres permanents du réseau Médici tous ceux qui se sont volontairement inscrits sur la liste de diffusion et appartiennent au moins à un groupe de travail du réseau et/ou à son comité de pilotage.

Membres associés

Sont membres associés du réseau Médici tous ceux qui se sont volontairement inscrits sur la liste de diffusion.

Partenaires

Sont membres partenaires toutes les institutions publiques à vocation scientifique souhaitant collaborer avec le réseau ou soutenir son action de façon structurelle. A sa demande, le membre partenaire pourra être représenté au comité de pilotage du réseau, à titre consultatif.

Article 3. Le comité de pilotage

Le réseau Médici est coordonné par un comité de pilotage composé d’au plus 10 personnes, élues pour une durée de 4 ans lors d’une assemblée générale des membres du réseau. Le comité de pilotage est renouvelable par moitié, afin d’assurer un suivi convenable des activités du réseau.

Cette assemblée générale sera réunie au moins une fois tous les deux ans, par tout moyen choisi par le comité de pilotage en place (réunion en présentiel, conférence téléphonique, visioconférence...). Elle sera également réunie à la demande expresse de plus des 2/3 de ses membres.

Élections

Les votants, lors de l'élection des membres du comité de pilotage, sont tous les membres du réseau Médici, qu'ils soient membres permanents ou membres associés. Toute personne inscrite sur la liste des votants peut également être candidate au comité de pilotage.

Une date d’élection étant fixée au moins un mois à l’avance, les candidats doivent se signaler par écrit au plus tard une semaine avant le scrutin, auprès du responsable en place qui transmet les candidatures au comité de pilotage qui fait office de comité d'élection. Ce dernier dresse la liste électorale, et dispose d'un droit d'alerte lorsqu'un candidat ne lui semble pas respecter les critères minimum (connaissance du réseau, présence et activité minimales dans le réseau, connaissance des métiers et des dispositifs éditoriaux). Il peut également émettre un avis s'il craint un possible conflit d'intérêt entre l'activité du candidat et l'activité du réseau.

Un vote de l’ensemble des membres du réseau est organisé à la date fixée sous forme d’un scrutin uninominal à un tour. En cas d’égalité, le responsable sortant du réseau choisit et nomme parmi les ex-aequo le nouveau membre du comité de pilotage du réseau.

Procurations : lors de l'élection, il est autorisé au plus deux procurations écrites par électeur.

En cas de vacance ou de démission, le comité de pilotage peut coopter un nouveau membre jusqu’à la prochaine élection.

Composition du comité de pilotage

Le comité désigne en son sein trois membres, qui constituent le bureau du réseau :

  • un responsable du réseau ;
  • un trésorier ;
  • un responsable formation.

Ces trois personnes sont les représentants du réseau auprès de la Mission pour l'interdisciplinarité du CNRS. Leurs fonctions sont détaillées ci-dessous.

Le comité de pilotage peut également désigner, à sa convenance, des membres spécifiquement chargés des relations avec d'autres institutions ou partenaires.

Un membre d’un réseau partenaire peut également intégrer le comité en tant que « membre invité ».

Fonctionnement

Le comité de pilotage se réunit une fois par mois par téléconférence ou en présentiel. Au moins deux réunions en présentiel doivent être organisées dans l’année civile.

Tout membre du réseau peut interpeler le comité de pilotage sur une question inhérente à l’édition scientifique publique, ou aux orientations du comité.

Le comité de pilotage peut, en fonction de ses besoins, se faire accompagner d'un ou plusieurs experts, dans le cadre d'un dossier particulier. Ce(s) expert(s) n'ont qu'un rôle consultatif.

Il est important, pour le bon fonctionnement du réseau, que les membres du comité de pilotage travaillent en bonne harmonie ; les orientations et décisions sont prises collégialement.

Rôles des membres du bureau

  • Le responsable du réseau
    • Il anime les réunions du comité et est garant de l’application des décisions prises collectivement.
    • Il arbitre les éventuels différends dans et hors du réseau.
    • Il élabore le rapport d’activité du réseau nécessaire à toute évaluation avec l’aide du comité de pilotage, et veille à ce qu'il soit accessible à tout membre du réseau
  • Le trésorier

Le trésorier veille notamment sur les engagements de dépenses prises sur les budgets attribués ou obtenus et qui doivent toujours être conformes à la politique budgétaire décidée par le comité de pilotage. Il prépare le bilan financier et le budget prévisionnel du réseau.

  • Le responsable formation

Le responsable formation se charge de planifier, préparer et coordonner les actions de formation du réseau, d'élaborer le plan de formation pluriannuel.

Article 4. Les moyens d’action

Les partenariats

Pour mener à bien ses projets, le réseau entend développer des partenariats avec le CNRS, et plus particulièrement la Mission pour l’Interdisciplinarité, d'une part, et avec tout organisme public impliqué dans l’édition scientifique publique, d'autre part.

Il peut faire appel à des organismes privés, notamment dans le cadre de l’organisation de formation. Dans ce cas, le comité de pilotage doit veiller à éviter que des conflits d'intérêt ne se fassent jour entre les objectifs de ces organismes publics et les missions du réseau.

Les groupes de travail

En fonction des sujets définis comme prioritaires, les membres du réseau peuvent former des groupes de travail qui se réunissent régulièrement au cours de l’année et rendent compte de leurs travaux durant les rencontres du réseau ou par l’intermédiaire du Wiki ou du site Web.

Chaque groupe désigne un responsable en son sein qui coordonne les activités du groupe de travail. Il est notamment chargé de convoquer et d'animer les réunions de travail.

Il est vivement recommandé aux groupes de travail de se faire représenter par un de leurs membres au sein du comité de pilotage.

Les formations

Les espaces d’échanges, les groupes de travail ou la tenue de journées ont vocation à faire émerger les besoins en actions de formation, que le réseau et ses partenaires peuvent contribuer à mettre en place.

Le réseau doit donc établir, notamment sous l'impulsion de son responsable formation, un plan de formation annuel à destination de ses membres, en partenariat avec les institutions et professionnels compétents.

Ces formations ont pour finalité d'accompagner les membres du réseau, soit dans l'acquisition de nouvelles compétences liées aux évolutions de leur métier, soit de favoriser l'émergence et la diffusion de « bonnes pratiques ». Elles contribuent ainsi à la qualification et la professionnalisation des branches d'activité.

Les moyens d’échange d’informations

Outre les rencontres annuelles, les réunions de comité de pilotage ou des groupes de travail, le réseau se dote d’outils d’information et d’échanges virtuels, à savoir :

On se reportera au contenu de chacun d’eux pour les utiliser au mieux.

Outils personnels
Présentation du réseau
Répertoire des revues