Compte rendu de la réunion 30 juin 2014

De Medici.

Version du 17 septembre 2014 à 16:21 par Robin Emlein (Discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Groupe de travail sur l’édition multilingue

Notes de la première réunion téléphonique du 30 juin 2014


Étaient présents : Sandrine Avril, Robin Emlein, Élise Gruselle, Sandra Guigonis, Bastien Miraucourt, Clotilde Roussel

Sommaire

Tour de table

Petit point sur ce qui a déjà été fait :

  • Utilité du groupe de travail et intérêt pour nos métiers de s’interroger davantage sur ce sujet
  • Création et mise en place d’outils de travail basiques : liste de diffusion, Wiki
  • Première mise en forme de nos réflexions sur le Wiki

-> Première réunion téléphonique importante car elle doit fixer les buts concrets du groupe

Les actions envisagées

1) Faire un état des lieux par le biais d’une enquête sur les pratiques et les attentes de la communauté

  • Éviter à tout prix de créer une usine à gaz en constituant une enquête trop vaste ou générale, ou alors qui reste en vase clos. Cibler plutôt des points précis permettant d’amener ensuite à une problématique plus large, par exemple celles soulevées dans le contexte de l’édition électronique (comment concevoir des supports multilingues ; les index : traduire ou proposer un équivalent ?...).
  • Profiter de l’accès à différents réseaux (à commencer par Médici, puis au-delà) pour faire passer le mot à des communautés diverses et dans des domaines d’études différentes. Il existe déjà des éditeurs qui ont une politique bi/multilingue très structurée ; il faudrait les identifier et les inclure, les mobiliser par le biais d’un questionnaire.
  • Dans cette optique, constituter éventuellement des répertoires de contacts ayant des compétences particulières (à garder hors ligne pour l’instant, car il faut trouver une solution qui respecte les prescriptions de la CNIL).
  • Il faut aller à recontre de personnes et d’institutions avec des connaissances précises et concrètes :
    • les revues qui ont bénéficié d’un soutien du CNRS pour la traduction en anglais de leurs textes ;
    • des publications sur Cairn international (où se pose la question de la qualité des textes en anglais) ;
    • plan d’action partagé pour revues en libre accès (Jean-François Trébuchon en a parlé, lui demander).
  • Concevoir l’enquête selon les grandes catégories évoquées ci-dessus afin de structurer le travail du groupe et orienter la diffusion
  • Absolument nécessaire de diffuser au-delà de la communauté française ; il faut profiter des contacts avec les collègues étrangers pour les sonder également.
  • Réfléchir à la possibilité d’établir une sorte de typologie des politiques linguistiques, i.e. selon les domaines d’études, les publics…

2) École de printemps

  • On pourrait envisager de créer une école de printemps pour concrétiser ces idées sous la forme d’une rencontre, notamment à Coimbra (en profitant des liens créés lors des dernières journées Medici avec Delfim Ferreira Leão, presses universitaires de Coimbra). Elle pourrait être parfaitement liée aux Journées Médici, ou alors prendre la forme d’une deuxième action d’envergure plus européenne et internationale. Sur plusieurs jours, l’école de printemps, sur un thème « langues et pensées dans le champ de la recherche », proposerait un contenu plus riche, axé sur la formation.
  • Le groupe s’interroge sur la faisabilité du projet pour l’année prochaine (2015). Une idée alléchante mais qui représente beaucoup de travail – à méditer !
  • D’ailleurs, la personne qui était à Salamanque n’y est plus : nouvelle adresse à trouver ?

Décisions

  • Le groupe est d’accord sur l’intérêt de préparer une enquête, mais en creusant des points précis (selon les catégories évoquées) et en nouant des liens avec des acteurs experimentés, en France et à l’étranger. À cette fin, le Wiki devient un espace de veille permettant de suivre collectivement l’avancement de nos réflexions, un réservoir d’idées pouvant servir de base pour la constitution de l’enquête. Le groupe se donne jusqu’à la fin de l’été pour une première étape : chacun enrichira le Wiki selon les catégories établies, voir la proposition de questions en vue du questionnaire.
  • La prochaine réunion téléphonique est fixée au vendredi 5 septembre à 15h. Une réunion présentielle est prévue vers la mi-octobre, probablement à Paris (à l’INHA ? prise en charge par la mission interdisciplinarité). La réunion pourrait coïncider avec le Salon de la revue (10-12 oct.).

À faire

  • Tous :
    • envoyer un mail à Clotilde pour création d’un compte Wiki (tutorial sur l’alimentation du Wiki à consulter)
    • enrichir les différentes catégories sur le Wiki en vue de préparer une enquête ciblée par thème
    • alimenter les rubriques « documents » et « liens utiles »
    • prendre contact avec des personnes susceptibles d’élargir notre réflexion (on en parlera en septembre)
  • Bastien : retravailler l’architecture du Wiki pour créer les catégories à alimenter

Clotilde : envoyer le formulaire pour les contacts utiles à conserver hors le Wiki (à terme, trouver un solution au problème des annuaires des contacts, cf. la CNIL) ; voir s’il est possible de lever la modération de la liste de diffusion pour les membres du groupe.

Outils personnels
Présentation du réseau
Répertoire des revues